Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • : Blog du site: www.encyclopédie-marxiste.com créer par le CDRM Centre Documentation Recherches Marxistes
  • Contact

Profil

  • cdrm
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com

Recherche

5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 12:21

 "Pour un Syndicalisme de Lutte de Classe et de Masse"

Courriel: contact@cl-cgt

Site:    CL-CGT.fr

 

POUR DÉFENDRE NOS RETRAITES : IMPOSONS

NOTRE VOIX À NOS DIRECTIONS SYNDICALES !

 

Nous voilà en grève et dans la rue une nouvelle fois pour la défense de nos retraites.

 

Le gouvernement Sarkozy a pourtant bien claironné que, quelque soit le nombre de manifestants, il ne cèderait pas sur sa réforme, « la mère des réformes » comme ils disent.

 

Le Capital a en effet besoin de faire passer cette réforme coûte que coûte pour écraser sous son talon les salariés et la jeunesse, afin d’ouvrir le champ à son plan d’austérité inédit pour faire payer la crise aux travailleurs comme partout en Europe.

 

Face à ces attaques répétées depuis quinze ans, et dont le rythme s’accélère pour les besoins d’un capitalisme en crise, nos confédérations nous baladent de journée d’action en journée d’action tous les 2 mois, ce qui épuise nos forces sans faire flancher d’un pouce le gouvernement… et on a vu le résultat de cette stratégie en 1995, 2003 et 2007 !

 

Quand on voit les chiffres grandissants des mobilisations, il est clair que ce n’est pas la volonté de se défendre qui fait défaut chez les travailleurs, nos défaites sont donc bien celles de nos confédérations qui freinent la mobilisation et musèlent la volonté de combattre « tous ensemble » ces gouvernements successifs de casse sociale.

 

C’est bien le fait de refuser de mobiliser les salariés, d’éparpiller les forces militantes dans des journées d’actions sans lendemain et surtout d’accepter de « négocier à froid » avec le gouvernement et le patronat sur les bases de leur projet de réforme pour trouver une « convergence d’intérêts », qui a rendu possible cette décennie de victoire du Capital sur les travailleurs.

 

La responsabilité de nos directions syndicales, et donc en premier lieu de celle de notre confédération CGT, est pleine et entière dans le choix et la conduite de cette stratégie d’échec, qui ont ainsi gagné leurs galons de « partenaires sociaux responsables » auprès du gouvernement.

 

À l’heure où nos directions préservent la paix sociale en n’exerçant qu’un vulgaire

et inconséquent lobbying syndical en échange de la (bonne) place « d’interlocuteur respectable et écouté » du gouvernement, CL-CGT appelle les travailleurs, et en premier lieu les syndiqués,

à faire entendre leur voix pour imposer leur volontés aux directions syndicales !

 

Tous les travailleurs conscients savent que le syndicalisme de lutte « de classe et de masse », le syndicalisme de la généralisation et de la centralisation des luttes pour défendre nos revendications est le syndicalisme gagnant, le seul qui peut nous permettre de faire primer nos intérêts sur ceux du Capital.

 

Si nous ne voulons pas être une fois de plus sacrifié par le gouvernement sur l’autel de la profitabilité capitaliste, si nous ne voulons pas de nouvelles reculades sans combattre, ni perdre nos droits sans les défendre, il va falloir nous organiser au-delà du 7 septembre pour déborder nos appareils et imposer nos volontés à nos directions syndicales.

 

Il n’y a en effet pas d’autre voie de salut que l’opposition large et unie pour contrer l’agression de classe du patronat et de son gouvernement, et parer ainsi à la trahison de nos directions syndicales.

 

C’est aussi la voie pour la renaissance d’un syndicalisme de classe et de masse !

 

TOUS ENSEMBLE, IMPOSONS NOTRE VOIX :

 

- Retraite pleine et entière à 55 ans pour tous, sans conditions de trimestres. 50 ans pour les métiers pénibles,

 

- Augmentation générale des salaires et des pensions, avec un minimum de 1 600 euros net.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdrm - dans Divers Textes
commenter cet article

commentaires