Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • : Blog du site: www.encyclopédie-marxiste.com créer par le CDRM Centre Documentation Recherches Marxistes
  • Contact

Profil

  • cdrm
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com

Recherche

17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 07:37

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire

Siège: Williams ville Sogefiha Duplex Bat C, Appt.  H 264

17 BP 1096 Abidjan 17- Tel/Fax: 20 38 64 09
E-mail: pcrci@yahoo.fr / Site Web: www.revolutionproletarienne.com

 

 

conférence de presse du mercredi 14 octobre 2009

10 heures au siege du PCRCI

 

Déclaration liminaire

 

Mesdames et messieurs les journalistes

Chers camarades du PCRCI

 

Je vous adresse au nom du Comité Central du Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire mes sincères salutations et vous remercie d’avoir répondu à notre invitation.

 

Mesdames et messieurs,

 

Nous vous avons conviés à cette conférence de presse pour vous situer sur la position du Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire, relative aux questions que soulève le listing électoral provisoire confectionné par les structures techniques, CEI, INS, CNSCI et SAGEM, listing remis au président de la république et à son premier ministre le mardi 6 octobre 2009.

 

Plusieurs dizaines de milliards de FCFA dépensés ; plus de 9 mois de labeur ; des pertes en vies humaines si on se réfère aux audiences foraines comme partie du processus d’identification et de confection du listing électoral ; enfin, serions nous tenté de dire, avec ce listing, une étape importante dans le processus électoral vient d’être franchi.

Hélas, les peuples de Côte d’ivoire privés de leurs CNI depuis bientôt dix ans, soumis de ce fait aux rackets officiels et non officiels, aux humiliations, etc, ces peuples ne sont pas au bout de leurs peines.

 

Tous les hauts bourgeois chantent qu’il faut des élections propres dans la paix; ce qui voudrait dire qu’aucun  ivoirien ne doit être frustré de son identité nationale et de son droit de vote. 

Mais, que nous donne le listing électoral qu’ils tentent d’imposer ?

 

1.      Sur 6 384 816 personnes enrôlées seuls 3 582 927 soit 56% sont déclarées aptes à obtenir une pièce nationale d’identité  et à exercer ainsi leur droit civique;

2.      Sur ces 6 384 816 personnes enrôlées, 2 752 000 soit 43% ne sont répertoriés dans aucun fichier historique qui pourrait leur conférer la nationalité ivoirienne. Ce sont des apatrides potentiels.

3.      Dans le corps électoral de l’an 2 000 qui était de 5 475 143 inscrits, seuls 2 678 069 personnes se retrouvent enrôlées à nouveau en 2009 ; 2 797 074 personnes  soit 51% ont disparu de ce listing.

4.      Le corps électoral issu de l’enrôlement de 2 009 qui est de 3 582 927 est inférieur de 1 892 216  à celui de 2 000, qui était de 5 475 143;

5.      Entre 2 000 et 2 009, les nouveaux majeurs inscrits dont l’âge se situe entre 18 et 27 ans ne sont que 904 858, soit une progression de 100 000 jeunes environ chaque année sur une population de nationaux estimée à  environ 15 millions de personnes.

 

Le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire estime que la mascarade a trop duré et l’imposture est insupportable. Nous dénonçons le travail savamment bâclé des services techniques et exigeons que des explications soient données aux peuples de Côte d’Ivoire. 

 

Face à cette plaisanterie de mauvais gout, qui ne sert qu’à aiguiser le chauvinisme et xénophobie, le gouvernement, les structures techniques, avancent l’idée d’arrangements politiques ou administratifs. L’étape d’affichage, étape actuelle, semble leur faire peur.

La première tâche de cet arrangement consisterait à continuer les recherches afin de « récupérer » les ivoiriens qui ont été recalés par le traitement informatique. Combien de temps cela prendra-t-il ? Une dizaine de jours dit le DG de l'INS. Cette réponse n’est pas convaincante, au regard des performances passées. 

Après cette première étape, l’arrangement politique et administratif consisterait à aller aux élections avec les nouveaux chiffres. Il s’agit en fait de trouver une entente entre hauts bourgeois pour frustrer des ivoiriens de leur droit civique et politique et ensuite de les rejeter après les élections dans des procédures humiliantes et incertaines de recouvrement de nationalité.

Dans tous ces arrangements, les concernés, ceux  qui ont été «recalés» et considérés comme de potentiels fraudeurs ne sont pas consultés.

 

C’est pourquoi le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire fidèle à ses principes éthiques et à son attachement à la nécessaire souveraineté du peuple:

 

1.      Dénonce la mascarade autour de la liste provisoire

2.      Exige sa publication immédiate pour permettre à chaque enrôlé d’être situé sur son sort et afin que la lumière soit faite par les procédures prévues à cet effet sur les 43% d’apatrides potentiels.

3.      Exige la sécurisation des lieux d’affichages afin que des délinquants politiques n’empêchent d’honnêtes citoyens de faire valoir  leur droit à l’identité et à la souveraineté.

4.      Appelle le peuple à organiser des comités de vigilance pour le contrôle du listing provisoire.

 

En avant pour des élections transparentes et démocratiques,  garantissant la souveraineté populaire.

 

Pour le Comité Central

Le Secrétaire Général

A.     Ekissi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cdrm - dans Divers Textes
commenter cet article

commentaires