Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • : Blog du site: www.encyclopédie-marxiste.com créer par le CDRM Centre Documentation Recherches Marxistes
  • Contact

Profil

  • cdrm
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com

Recherche

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 17:55

SOLIDARITE DE CLASSE AVEC LA GREVE GENERALE DE GUADELOUPE !

 

Une situation sociale explosive

Les travailleurs de Guadeloupe connaissent paupérisation, chômage massif (près de 50 % de la population), logements insalubres, loyers aux prix exorbitants, jeunes diplômés qui ne trouvent aucun emploi. L’île voisine, le Cuba de Fidel et du Che, cible des campagnes anticommunistes offre à ses citoyens de meilleures infrastructures dans le domaine de l’habitat, de l’éducation, de la santé.

Le niveau de vie général de la Guadeloupe et de la Martinique est proche de celui d’un Etat du « Tiers-Monde » : salaires qui représente 1/3 de ceux de la métropole, pour des prix 2 à 3 fois plus élevés. L’antagonisme fondamental de la société guadeloupéenne oppose les descendants d’esclaves et les autres travailleurs aux descendants des négriers (qui tiennent toujours l’économie locale) et aux monopoles comme Total.

Une formidable et massive grève générale

Depuis le 20 janvier, la grève générale n’a cessé de s’élargir et a rencontré la solidarité massive et active de  la majorité de la population. Ecoles, grands magasins, ports, transports routiers, stations services ont cessé leurs activités. Le LKP (en créole collectif contre l’exploitation outrancière) a forgé une plateforme revendicative de combat qui traduit les aspirations de tout un peuple :

-Hausse générale des  bas salaires, pensions, minima sociaux  de 200 euros

-Baisse d e30 % du prix des produits de première nécessité

-SMIC guadeloupéen calculé sur le coût de la vie dans l’île

Le gouvernement sourd sur les revendications mise sur le pourrissement et la répression

Le pouvoir de Sarkozy n’entend pas la colère de tout un peuple. Y. Jégo ou M. Alliot-Marie au bout de 5 jours de grève, annonçaient déjà « l’amorce de la reprise ».

Elie Domota, le dirigeant du LKP fait remarquer à juste titre : «  La Guadeloupe est une colonie, parce que jamais dans un département français, on aurait laissé pourrir la situation aussi longtemps ». En effet, ceux qui n’ont à la bouche que le terme de « départements d’outre-mer » n’ont pas assuré ni l’équité ni l’égalité de traitement avec la métropole. Le pouvoir a hésité lors des négociations, mais devant le refus du patronat et la crainte de la « contagion »  sur le continent, de la hausse des salaires, il a choisi la voie du pourrissement et du déploiement  toujours plus nombreux des corps de gendarmerie.

La mort tragique du syndicaliste CGTG, Jacques Bino, quelles qu’en soient les circonstances exactes, est la conséquence du refus de Paris de satisfaire les revendications et les besoins urgents des Guadeloupéens, en misant sur le pourrissement.

Travailleurs de métropole, notre solidarité ne s’est pas exprimée encore  par des arrêts de travail ou des grèves  qui auraient constitué un  sérieux appui à la grève générale et à nos frères de classe de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane.  Agissons dans nos syndicats et entreprises pour que notre union avec les travailleurs des Antilles s’exprime par des actions et arrêts de travail : solidarité de classe avec la Guadeloupe !

Marxistes-Léninistes, nous sommes solidaires des peuples opprimés par l’impérialisme français, le droit à l’autodétermination est un principe intangible de la politique communiste, y compris jusqu’à la séparation. Ces peuples  doivent décider en toute liberté de leur avenir.

L’urgence c’est de populariser les revendications et le combat des travailleurs de la Guadeloupe, d’exiger du pouvoir un OUI aux aspirations exprimées par la majorité du peuple Guadeloupéen et le retour des troupes dans leurs casernes !

 

URCF le 19 février 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by cdrm - dans Solidarité
commenter cet article

commentaires