Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • : Blog du site: www.encyclopédie-marxiste.com créer par le CDRM Centre Documentation Recherches Marxistes
  • Contact

Profil

  • cdrm
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com

Recherche

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 12:27

REPONSE DE L’ URCF a ACTION ANTIFASCISTE (2)

 

On notera d’ailleurs qu’en Italie nous assistons à une campagne, à laquelle participe Volproni et ses amis, visant à opposer le fascisme avant et après 1938, année où ont mise en place les lois raciales contre les juifs. Le fascisme sans l’antisémitisme serait-il acceptable ? Massacrer les démocrates, les communistes, abolir les libertés démocratiques serait-ce un détail ? Et combattre une population « par la famine, les massacres, l’expulsion, l’emprisonnement, la torture » ce que concèdent les auteurs à propos de la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens, c’est quoi si ce n’est une politique génocidaire ? Sans chambre à gaz, mais à Gaza avec des armes à uranium enrichies et des armes comme le phosphore, voire même des armes chimiques inconnues.

 

L’article reproche qu’une liaison soit faite entre les victimes du nazisme (et les seules juives) et l’Etat d’Israël. L’argument est joué gauche, « position ultra démocrate », non matérialiste ». Tout ça pour nous dire que l’Etat sioniste « n’a aucun rapport moral ni culturel avec les populations juives européennes (ou non européenne d’ailleurs) ». On se moque de qui ? D’abord ce sont les sionistes qui en permanence utilise la terreur intellectuelle sur cette question, assimilant à du négationnisme, à de l’antisémitisme (avec tout ce que cela représente vu les crimes des nazis) toute critique de leur politique et toute remise en cause de la colonisation de la Palestine. Il s’agit donc de la réponse du berger à la bergère comme on dit. Mais secundo les colons, la population huive israélienne elle vient d’où si elle n’a pas de rapporta avec les Européens et les non Européens ? De la planète Mars ? D’autant qu’imbécillité pour imbécillité, quelques lignes plus haut nous avons appris que « le sionisme est un colonialisme porté par un mouvement petit-bourgeois (européen à la base) ». Il faudrait se mettre d’accord. Mais ce n’est pas tout, puisque  le sionisme est opposé de ce fait au nazisme « fruit (sic) de la bourgeoisie impérialiste » le sionisme étant manipulé par l’impérialisme ! Des braves gens trompés en quelque sorte ! C’est oublier que le sionisme est, historiquement, la forme juive de l’idéologie dominante à l’époque de l’impérialisme, celle du capital financier juif – comme il y a un capital financier protestant, catholique, etc. Et que dans les conditions de conquêtes coloniales l’ensemble des composantes idéologiques qui la compose s’aligne sur la partie réactionnaire, la plus agressive, la plus belliqueuse, etc… bref sa composante fasciste.

 

Nos auteurs ont un sens particulier de la démonstration ce dont témoigne l’extrait suivant « c’est un cadeau fait aux fascistes d’aujourd’hui que de comparer Israël aux Nazis, car toute personne sensée voit très bien que ce n’est pas le cas et sent l’antisémitisme qui se cache derrière de telles images » ! C’est assez confondant et un peu court comme argument. Et encore une fois, c’est évident qu’il y a des arguments qui relèvent de la polémique, mais c’est la dynamique même de la politique des dirigeants israéliens, de leur attitude vis-à-vis des Palestiniens qui conduit à faire des parallèles, car il faut empêcher le génocide, ou encore la déportation des Palestiniens comme cela a été évoqué lors de l’agression américaine contre l’Iraq. Et oui le nazisme a été une … politique coloniale. Ce qui a fait sa particularité, c’est qu’il a appliqué d’une manière concentrée en Europe ce que les colonialistes jusque là avait fait sur les autres continents. Et ce faisant il a porté jusqu’au bout, de manière industrielle, les politiques coloniales de génocide (les auteurs sont-ils au courant que les Indiens des Etats Unis ont été victime d’un génocide quasiment total, sans Auschwitz ni chambre à gaz ?), et par contre coup il est emblématique de toutes les politiques coloniales et jusqu’où elle peuvent aller. Loin de « vulgariser » le nazisme dire cela, c’est lui donner sa rationalité et sa singularité. Une fois les communistes décimés, les sociaux-démocrates liquidés, les partis démocratiques bourgeois réduits au silence, les Juifs allemands ont servi aux nazis à préparer le peuple allemand à considérer les étrangers (ce que les juifs allemands étaient de fait devenu avec les lois de Nuremberg) comme des ennemis. Puis en novembre 1938 avec la Nuit de Cristal, les juifs allemands ont été pris pour cible pour montrer aux Allemands, comment il faudrait se conduire lorsque la guerre imminente commencerait avec les populations conquises ! Et la solution finale c’est l’entraînement des SS et de la Wermarcht  à la liquidation de peuples entiers à l’Est à la veille de l’agression contre l’Union Soviétique. C’est dire que dénoncer la politique Israélienne comme une politique néonazi vis à vis des palestiniens, comme de son mépris vis-à-vis des résolutions de l’ONU, c’est loin de banaliser le nazisme et ses crimes ; c’est au contraire utiliser l’expérience vécue par les peuples pour empêcher que cela ne se reproduise sous d’autre forme. Et ce n’est pas à cela que travaille le site « Action Antifasciste » malgré son titre ronflant et ses analyses de café du commerce après trois verres de Ricard.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cdrm - dans Palestine
commenter cet article

commentaires