Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • Le blog du CDRM / Encyclopédie-Marxiste.com
  • : Blog du site: www.encyclopédie-marxiste.com créer par le CDRM Centre Documentation Recherches Marxistes
  • Contact

Profil

  • cdrm
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com
  • blog du cdrm et du site www.encyclopedie-marxiste.com

Recherche

24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 12:53

Avant l´ère industrielle, le taux de CO2 était à peu près le même qu´aujourd´hui. Pourquoi nous raconter le contraire ?

(PARTIE 2)

 

Comparez la variabilité des mesures atmosphériques à la ligne lisse des enregistrements des carottes de glace. L'élimination des mesures extrêmes et ensuite l'application d´un lissage de longue durée permet d´atteindre cette moyenne. Quand le lissage est effectué à l'échelle des enregistrements des carottes glaciaires un grand nombre d'informations sont perdues. L´élimination des mesures élevés avant lissage rend la perte encore plus grande. Il convient aussi de noter que, d´après tous les enregistrements connus, la température change avant le taux de CO2, 5 ans après environ dans cet enregistrement.

 

L´élimination des données se fait aussi avec les mesures atmosphériques sur le Mauna Loa et ailleurs, dont les variations peuvent atteindre jusqu'à 600 ppm au cours d'une journée. Beck explique comment Charles Keeling a établi les relevés sur le Mauna Loa, en utilisant les mesures les plus basses de l'après-midi. Il n'a pas tenu compte des sources naturelles, une pratique qui se poursuit. Beck suppose que Keeling a décidé d'éviter le faible niveau des sources naturelles en établissant la station à 4.000 mètres en haut du volcan. Tel que Beck le note, « Le Mauna Loa n´est pas représentatif du CO2 atmosphérique de localisations mondiales diverses, mais est juste typique d´un lieu maritime à cette latitude à environ 4.000m d'altitude sur ce volcan. » (Beck, 2008, « 50 ans de mesures continues du CO2 sur le Mauna Loa » Energy and Environment, Vol 19, N° 7.)

 

Le fils de Keeling continue à exploiter l'installation de Mauna Loa et, comme le note Beck, « possède le monopole mondial du calibrage de toutes les mesures de CO2. » Depuis que le jeune Keeling est coauteur des rapports du GIEC, il adhère à la version de la représentativité mondiale des relevés sur le Mauna Loa, et il croit que ceux-ci reflètent la montée du taux de CO2 depuis l´ère pré-industrielle.

 

Les archives des carottes de glace

 

Jaworowski estime que les relevés des carottes glaciaires sont au moins de 20% inférieurs. C'est plus raisonnable étant donné les niveaux de CO2 depuis 600 millions d'années grâce aux preuves géologiques. Maintenant, le niveau de 385 ppm est le plus faible de l'ensemble des enregistrements et il est égalée seulement par une période il y a entre 315 et 270 millions d'années.

 

Il existe nombre de problèmes avec les archives des carotte de glace. Il faut des années, parfois jusqu'à 80 ans, pour que l´air soit piégé dans la glace, de sorte que la question est : qu´est-ce qui est réellement piégé et mesuré ? L´eau de fonte se déplaçant à travers la glace, en particulier quand la glace est proche de la surface, peut contaminer les bulles d'air. Les bactéries établies dans la glace libèrent des gaz, même à grande profondeur dans la glace de 500.000 ans. Avec la pression, en-dessous de 50m la glace cassante devient plastique et commence à couler. Les couches formées chaque année par les chutes de neige disparaissent progressivement quand les couches de glace fondent et se compriment. Une profondeur de glace considérable, couvrant une longue période de temps, est nécessaire pour obtenir un seul relevé profond.

 

Une autre preuve des effets du lissage et des relevés glaciaires artificiellement bas sont fournis par les mesures des stomates. Les stomates sont les petites ouvertures sur les feuilles qui varient directement avec la quantité de CO2 dans l´air. Une comparaison entre un enregistrement de stomates et un enregistrement de carotte de glace pour une périone de 2.000 ans illustre le problème.

 

À droite, les données des stomates montrent des mesures plus élevées et présentant plus de variations par rapport à l´enregistrement trop lissé d'une carotte glaciaire à gauche. Cela correspond quantitativement aux mesures du 19ème siècle, comme l´affirment Jaworowski et Beck. Un enregistrement de stomates danois montre un taux de 333 ppm il y a 9.400 ans et 348 ppm il y a 9.600 ans.

 

Aux Etats-Unis, l'agence de protection de l´ environnement projette de cataloguer le CO2 dans les substances toxiques et polluantes. Les gouvernements se préparent à créer des taxes sur le carbone et des restrictions draconiennes qui paralyseront l´économie à cause d´un problème totalement inexistant. Il semble qu'une multitude de prédictions ratées, d´hypothèses discréditées et de preuves de l´inexactitude des données soient nécessaires avant qu´une idée perde toute crédibilité. La crédibilité aurait dû disparaître, mais le contrôle politique et la folie prévalent.

 

Original: www.canadafreepress.com/index.php/article/6855

 

Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

Partager cet article

Repost 0
Published by cdrm - dans Economie
commenter cet article

commentaires